Trois Fontaines – CE1

Projet effectué par la classe de CE1 de l’école des Trois Fontaines de Dambenois.

Il s’agit d’une réécriture de l’album « Le Petit Chaperon qui n’était pas rouge » de Sandrine Beau, inventée, écrite et illustrée par les élèves. Cette production a ensuite été offerte, présentée et lue à l’auteur lors de sa visite le 10 mai.

Couverture 4ème de couverture

page 5 page 14

 

Le Petit Chaperon qui n’était pas rouge

inspiré de l’œuvre originale de Sandrine Beau

écrit et illustré par les élèves de CE1 de l’école d’Allenjoie

Il était une fois un petit garçon qui vivait au bord de la plage, en Afrique.

Sa grand-mère, qui lui offrait beaucoup d’affaires, le gâtait beaucoup.

Elle lui avait offert un short vert, un tee-shirt vert, une serviette verte et une casquette verte.

Si bien que tout le monde l’appelait le « Petit Chaperon vert ».

Un jour, sa mère lui dit:

« Porte vite ces médicaments à ta grand-mère malade.

Elle t’attend ! Et ne traine pas en route, Bobi !

La ville est grande et pleine de personnes dangereuses. »

Le Petit Chaperon vert partit aussitôt pour aller chez sa grand-mère qui habitait de l’autre côté de la plage.

Sa casquette sautillait au-dessus de sa tête, et dans son dos se trouvait sa guitare électrique qui ne le quittait pas.

Bien vite, le petit garçon oublia les recommandations de sa maman.

Il entra dans le centre-ville, posa son sac-à-dos, sa guitare électrique, et rentra dans un magasin de jouets.

Il joua longtemps aux Pokémons… Tant est si bien qu’il oublia les recommandations de sa maman.

La nuit tombait déjà, le magasin allait fermer.

Et voilà qu’un vendeur se dressait devant lui.

_ Où vas-tu comme ça petit garçon?, gronda le vendeur avec un air fatigué.

_ Ta maman ne t’a pas dit qu’il ne fallait pas trainer dans les magasins ?

_ Si, monsieur le vendeur, répondit Bobi, mais ma grand-mère est malade, et je dois lui apporter des médicaments.

_ Des quoi ? demanda le vendeur avec une voix enrhumée.

_ Des médicaments …répéta le petit garçon.

_ Mais si vous voulez, je vous les donne. Ma grand-mère sera quand même contente de me voir.

_ Marché conclu ! s’exclama le vendeur.

Et pour remercier le Petit Chaperon vert, le vendeur le laissa dormir une nuit dans le magasin de jouets.

A l’ouverture du magasin, le Petit Chaperon vert remercia le vendeur malade et reprit sa route.

A peine arrivé sur une belle plage, un crabe aux longues pinces se dressa devant lui.

_ Où vas-tu comme ça petit garçon ? , gronda le crabe aux longues pinces avec un air mauvais.

_ Ta maman ne t’a pas dit qu’il ne fallait pas trainer seul sur la plage ?

_ Si, monsieur le crabe, répondit Bobi. Mais ma grand-mère est malade et je dois aller lui jouer un morceau de rock avec ma guitare électrique.

_ Un morceau de quoi ? demanda le crabe avec une voix soudain radoucie.

_ Un morceau de Rock … répéta le petit garçon. Mais si vous voulez, je vous en joue un rien que pour vous. Ma grand-mère attendra encore un peu. Elle sera quand même contente.

_ Marché conclu ! s’exclama le crabe aux longues pinces, qui était un amateur de musique et de percussions à pinces.

Et pour remercier le Petit Chaperon vert, il l’accompagna jusqu’au bout de la belle plage.

Le petit Chaperon vert salua le crabe aux longues pinces et reprit son chemin.

Sur la plage qui le menait chez sa grand-mère, il se trouva nez à nez avec un guépard.

_ Où vas-tu comme ça petit garçon?, gronda le guépard avec un air mauvais.

_ Ta maman ne t’a pas dit qu’il ne fallait pas traîner seul sur la plage ?

_ Si monsieur le guépard, répondit Bobi en se retenant de rire. Mais ma grand-mère est malade et je dois lui rendre visite.

_ Elle a des steaks ta grand-mère? demanda le guépard avec une voix soudain radoucie.

_ Des steaks ? répéta le petit garçon. Oui je pense, si vous voulez on peut aller voir ensemble. Ma grand-mère adore avoir de la visite, elle sera contente.

_ Marché conclu ! s’exclama le guépard qui était un grand gourmand.

Et il accompagna le Petit Chaperon vert jusqu’à chez sa grand-mère.

Sur le chemin qui le menait chez sa grand-mère, Bobi rencontra sa maman, le vendeur malade et le crabe aux longues pinces. Ces derniers s’inquiétaient et souhaiteraient prendre des nouvelles de la grand-mère malade.

Quand le Petit Chaperon vert poussa la porte, il n’y avait plus rien dans son sac à dos.

Il n’avait que sa guitare électrique accrochée dans son dos, et toutes les personnes rencontrées sur le chemin qui couraient à ses côtés.

_ Quelle bonne surprise, Bobi chéri ! lui dit sa grand-mère

_ Rien que de te voir, je me sens déjà mieux. Mais qui est là avec toi ?

_ Un guépard qui aimerait bien manger des steaks et faire la fête avec mes nouveaux amis et maman.

Et c’est ainsi qu’ils firent la fête comme des petits fous : Bobi joua de la guitare électrique, le crabe joua des percussions avec ses pinces, le guépard joua des maracas avec des steaks, la grand-mère et la maman dansèrent avec des claquettes et le vendeur malade lança ses médicaments pour faire des confettis.

Et c’est ainsi que tous les villageois s’invitèrent au plus grand concert de rock que le village n’ait jamais connu.

FIN